Schéma de la com
Ce schéma d’une situation de communication illustre le modèle de Riley et Riley. Il peut s’appliquer à toute forme de communication : homme-homme, homme-animal, homme-machine, machine-machine, …

L’émetteur : c’est celui qui envoie le message, qui écrit, qui parle, qui envoie l’info… Ce peut être une entreprise.

Le récepteur : c’est celui qui reçoit le message, qui le lit, qui l’entend… Ce peut être un client ou client potentiel (la cible).

Le message : c’est l’information transmise selon une certaine forme, ce qui est écrit, ce qui est dit,…

Le référent : c’est le sujet du message, ce dont on parle.

Le canal ou média : c’est le support du message entre l’émetteur et le récepteur. Le sens premier du terme – media, pluriel du mot latin medium signifie “intermédiaire” : radio, télé, presse, affiche, web…

Le code : le message est codé par l’émetteur et décodé par le récepteur. Il faut connaître le code pour comprendre le message. Si l’émetteur parle anglais il faut que le récepteur comprenne l’anglais.

Le bruit : c’est tout ce qui perturbe la communication : les parasites dans une communication radio, le bruit de la rue pendant une conversation, une mauvaise qualité de papier ou d’impression qui ne permet pas de bien lire un texte…

Le feedback : c’est la possibilité du récepteur de répondre à l’émetteur (concept issu des travaux de Norbert Wiener). Le récepteur n’est plus passif mais devient actif, il devient à son tour émetteur : répondre au téléphone, entamer un dialogue, renvoyer un coupon réponse, remplir un formulaire sur un site web. Certaines communications ne permettent pas le feedback. Le récepteur reste passif. L’absence de feedback peut parfois entraîner la fin de la communication.

Le contexte : c’est l’environnement dans lequel a lieu la communication : le lieu, le moment, les rapports sociaux, l’actualité,…
La situation dans laquelle se déroule la communication influe sur les acteurs.

Le modèle de communication de Riley et Riley

Dans le modèle de communication ci-dessus, les auteurs considèrent qu’un individu appartient à des groupes.
 Le communicateur (émetteur) et le récepteur sont donc intégrés dans des groupes primaires sociologiques tels
 que la famille ou un autre groupe social restreint (groupe d’amis par ex.).
 De ce fait, ces groupes ont une influence sur leurs membres tant dans leur façon de voir, que de penser ou de juger. Par cette précision, ils introduisent la notion de contexte (environnement) dans lequel se déroule la communication
 – et d’appartenance à un groupe. De plus, ils émettent l’idée que le récepteur peut aussi communiquer avec l’émetteur par le biais d’une “boucle de rétroaction” ou feedback.

Le modèle de com de Lasswell

Harold D. Lasswell, psychiatre américain est à l’origine de la modélisation de la communication de masse. 
Lasswell conçoit la communication comme étant un processus d’influence et de persuasion, il dépasse ainsi la simple transmission du message.
 Selon lui, on peut décrire convenablement une action de communication en répondant aux 5 questions suivantes :
Qui, dit Quoi, à Qui, par quel Canal et avec quels Effets ?
–  Qui ? : correspond à l’étude sociologique du ou des milieux et organismes émetteurs ;
–  Dit quoi ? : se rapporte au contenu du message, à l’analyse de ce contenu ;
–  Par quel média ou canal ? : c’est l’ensemble des techniques utilisées pour diffuser l’information à un instant donné 
dans une société donnée ;
–  A qui ? : vise l’auditoire, c’est-à-dire les publics récepteurs avec des analyses selon des variables (âge, sexe, …) ;
–  Avec quels effets ? : il s’agit d’analyser et d’évaluer les influences du message sur l’auditoire.

La communication est envisagée comme un processus dynamique, avec une suite d’étapes ayant chacune leur spécificité et leur problématique. Il met l’accent sur la finalité et les effets de la communication.
Notons toutefois que pour Lasswel le récepteur est toujours considéré comme passif, ce qui dans la réalité est inexact, car il existe en général interaction entre l’émetteur et le récepteur.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share.

A propos de l’auteur

Concepteur rédacteur et enseignant en communication.     [En savoir plus]

Un commentaire

  1. Pingback: Communication verbale et non verbale | Pearltrees

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.