Images de propagande à travers l’histoire.

L’objectif de la propagande est de modifier la perception concernant des événements et des personnes et d’amener l’opinion publique à adhérer au message transmis.
Il s’agit d’une manipulation de masse. Les messages de propagandes sont toujours partiaux, l’information y est déformée, caricaturée.

Le terme propagande vient du latin propagare qui signifie reproduire par bouture, propager.
La propagande désigne un ensemble d’actions psychologiques effectuées par une institution ou une organisation déterminant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d’une certaine manière. Entendu en ce sens, ce phénomène, propre en général aux forces politiques ou militaires, est souvent désigné par l’expression de “propagande politique”.

Deux citations éclairantes sur la propagande

« La propagande (ou la communication) a une base irrationnelle : les croyances collectives, et un instrument : la suggestion de près ou à distance. La majorité de nos actions dérivent des croyances. » Pierre Moscovici.
« Un mensonge répété dix fois reste un mensonge ; répété dix mille fois il devient une vérité… Rien n’est plus facile que de mener le peuple où l’on veut. Je n’ai qu’à monter une campagne publicitaire qui l’éblouit, et il tombe dans le panneau. » Joseph Goebbels, ministre de la propagande nazie.
A noter,  la remarque de Paul Watzlawick dans son livre La réalité de la réalité : « …le contenu d’une communication est relativement peu important en face de l’empressement du destinataire à y croire, qu’elle convienne à son système de croyance ou du fait du contexte dans lequel elle se présente« .

La propagande dans la Seconde Guerre mondiale

« Bien que la propagande n’ait jamais pu remplacer la puissance militaire, les ressources financières ou l’habileté diplomatique, elle a souvent joué un grand rôle dans la stratégie guerrière. Personne ne peut nier l’influence qu’a eue la propagande allemande dans la déroute française de 1940, ou celle de la propagande alliée pour préparer le peuple allemand à la reddition, après le débarquement en Normandie.
Dans cet ouvrage, le terme « propagande » s’applique à de multiples médias, des affiches, films ou caricatures qui donnaient au public une certaine image de l’ennemi à la « guerre psychologique » destinée à influencer directement l’action des militaires chez l’adversaire. Dans son acception la plus large, la propagande au cours de la Seconde Guerre mondiale fut tout ce qui influait sur les sentiments et le comportement. »
Victor Margolin « La propagande dans la seconde guerre mondiale »

 

 

Revenez sur cette page de temps en temps car elle sera régulièrement mise à jour
avec d’autres exemples.

Share.

A propos de l’auteur

Directeur de création de Bleupiment - Webdesigner     [En savoir plus]

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.